You are currently viewing Comment guérir la lèpre Naturellement
Guérir Lèpre Naturellement

Comment guérir la lèpre Naturellement

 

La lèpre est une maladie infectieuse contagieuse chronique due à une bactérie appelé mycobacterium leprae, le bacille de Hansen (une bactérie proche de l’agent responsable de la tuberculose) touchant les nerfs périphérique, la peau et les muqueuses, rongeant les tissus, et provoquant des infirmités sévères, endémique dans certains pays tropicaux. Des chercheurs de l’Institut Pasteur ont démontré, grâce à l’étude de son génome, qu’un seul clone du bacille est responsable de la pandémie mondiale. Selon cette découverte, la lèpre serait originaire de l’Afrique de l’Est ou du Proche-Orient, puis se serait propagée au fur et à mesure des migrations humaines. En effet on distingue principalement deux formes de lèpre : la lèpre tuberculoïde ( la forme précoce) et la lèpre léprométeuse (la forme avancée) qui est beaucoup plus contagieux. Guérir Lèpre Naturellement

Sans traitement, la lèpre peut entraîner des lésions progressives et permanentes de la peau, des nerfs, des membres et des yeux. C’est la maladie infectieuse qui est à l’origine du plus grand nombre de difformités physiques. Cette maladie ancestrale est décrite dans les textes anciens depuis environ 600 ans avant Jésus-Christ.

 

Recherche associée

Qu’est ce que la lèpre?

Quelles sont les principales causes de la lèpre?

Quels sont les facteurs de risque de la lèpre?

Comment se manifeste t-elle?

Diagnostic de la lèpre

Traitement médicinal de la lèpre

Traitement naturel de la lèpre

 

Cause principale de la lèpre

La lèpre est due à une mycobactérie du nom de Mycobacterium leprae, un agent microbien un peu particulier qui a des exigences en termes de croissance. Cet agent infectieux est semblable à celui de la tuberculose informe le Pr Guillaume Desoubeaux.  D’après les recherches de l’Institut Pasteur, Il semblerait que la lèpre soit originaire de l’Afrique de l’Est ou du Proche-Orient, et qu’elle se soit propagée au gré des migrations humaines successives qui sont intervenues au cours de l’histoire. Guérir Lèpre Naturellement

 Les symptômes de la lèpre

La lèpre est une maladie qui se multiplie très lentement à cause de la bactérie responsable de la maladie. Elle peut durer 10 ans dans l’organisme avant de se manifester. Voici quelques symptômes de la lèpre.

  • La lèpre est reconnaissable par les lésions cutanées qu’elle cause. Des plaques douloureuses de dépigmentation, ou rougeâtres, apparaissent et parfois des excroissances.
  • La peau s’épaissit et l’atteinte des nerfs périphériques entraîne une perte de sensation.
  • La lèpre cause aussi une faiblesse musculaire et parfois une paralysie, le plus souvent des mains et des pieds.
  • Des troubles oculaires peuvent occasionner une cécité.

 

Les facteurs de risque

L’Homme est l’unique être concerné de la maladie de la lèpre et sa transmission se fait d’une personne à une autre par les gouttelettes buccales ou nasales. Mais contrairement à une idée répandue, le risque de contamination de la lèpre est très faible. Elle ne se transmet que lors de contacts étroits et prolongés avec une personne infectée. Le risque d’être infecté au cours d’un voyage dans une zone endémique est par conséquent peu élevé. Précision importante : une personne atteinte de la lèpre mais traitée n’est plus contagieuse. Guérir Lèpre Naturellement

Quel est le diagnostic ?

Le diagnostic de la lèpre est fait de façon biologique ou moléculaire. “On recherche directement la bactérie par culture ou son ADN via une technique de PCR avec un grattage ou écouvillonnage nasal, plus rarement une biopsie du nez“. Parfois, le diagnostic est fait à partir de prélèvement au niveau des lobes d’oreille ou des plaies cutanées. La lèpre est dite « paucibacillaire » lorsque le malade présente une à cinq lésions cutanées insensibles, et « multibacillaire » s’il en présente plus de cinq.

Traitement médicinal de la lèpre

On traite la lèpre avec de la Rifampicine comme pour la tuberculose, et si cela ne fonctionne pas, avec des quinolones ou des cyclines” enseigne le Pr Desoubeaux. L’Organisation mondiale de la santé met gratuitement à la disposition des malades un traitement à la fois efficace, avec peu d’effets secondaires, et qui permet d’éviter la transmission de la maladie. Il s’agit de la polychimiothérapie (PCT) qui associe trois antibiotiques sur une durée de six à douze mois : dapsone, rifampicine et clofazimine.